Le boulevard de la Woluwe longe le cours de la rivière du même nom depuis l'avenue de Tervueren jusqu'à la chaussée de Louvain à Woluwe-Saint-Étienne. Seul le début du boulevard, qui se situe en bordure de l'ancien village de Woluwe-Saint-Pierre, se trouve sur le territoire de la commune actuelle. Ce terrain figure vierge de construction sur les Atlas communaux de 1808 et de 1841 du fait certainement des marécages qui s'y trouvaient alors.

Le projet de construire un boulevard suivant la Woluwe remonte à l'entre-deux-guerres. Outre la réalisation d'une voie nouvelle, le but consiste aussi à enfouir la Woluwe dans un collecteur. Les travaux ne sont cependant entamés qu'après guerre et terminés dans les années 1960. À l'instar des axes routiers importants construits à cette époque, le boulevard prend la forme d'une autoroute urbaine à quatre bandes de circulation et terre-plein central.

Les constructions le long de la voie rapide adoptent tout naturellement des gabarits imposants. Les bâtiments situés sur Woluwe-Saint-Pierre sont peu nombreux : un immeuble de bureaux conçu par les architectes I. Türegün et Jacques Cuisinier en 1974 (no 2), le complexe scolaire du collège Jean XXIII et du Sint-Jozefcollege, bâti à partir de 1958 (voir no 18-26) et le supermarché Rob, conçu en 1971 (voir no 24).

Le côté est du boulevard, vierge de construction, se compose de la vaste propriété Blaton et du parc des Sources. Ce dernier se situe en grande partie sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/Urb. alignement 8 Bd. de Woluwe.
ACWSP/Urb. 2 : 104 (1974).