Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Josse FRANSSENarchitecte1954

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine contemporain (Urbat - 1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Lambert (Apeb - 2010-2012)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 21072
voir plus

Description

À l'angle de la rue Saint-Henri, immeuble à appartements moderniste, architecte Josse Franssen, 1954. Signature et millésime sur le muret du jardinet côté rue.

Façades constituées d'une trame de béton bouchardé aujourd'hui peint, accompagnée d'un parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. en dalles de quartzite. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de sept niveaux sous toit plat. Six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. égales vers le boulevard, huit inégales vers la rue, les deux premières constituées par un pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. aux niveaux supérieurs. Rez-de-chaussée percé de portes de garage. Vers le boulevard, entrée sous long auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. incliné en porte-à-faux, accessible par un escalier à rampes métalliques à barreaux inclinés; en-dessous, entrée de service. Aux deux dernières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. orné d'un bas-relief d'André Willequet, figurant une sirène. Premier étage vers la rue marqué par trois loggiasPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries.. Même traitement pour deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers le boulevard et trois vers la rue. Leurs murs étaient à l'origine peints de différentes couleurs (bleu, mauve, vert, jaune et rouge). Traverses d'imposteTraverse dormante de menuiserie séparant du jour d'imposte les vantaux d'une porte ou d'une fenêtre. continues à partir du deuxième étage. Sur le toit, volume avec buanderie et terrasse avec solarium côté boulevard. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. du premier étage vers le boulevard et terrasses à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique. Portes piétonne et de garage d'origine. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en bois partiellement conservés. Muret de la zone de recul en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de pierre bleue.

Vaste hall d'entrée carrelé desservant une double cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. avec ascenseur. À chaque étage, deux grands appartements vers le boulevard, deux plus petits vers l'avenue.

Sources

Archives
ACWSL/Urb. 8497 (1954).

Périodiques
«Immeuble à appartements à Bruxelles. Arch.: Josse Franssen», La Maison, 4, 1960, pp. 116 à 118.