Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Ad. VERMEULENarchitecte1923

Styles

Éclectisme
Néo-baroque

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20988
voir plus

Description

Deux maisons bourgeoises similaires de style éclectique, teintées de baroque, le no24 conçu par l'architecte Ad. Vermeulen en 1923, le no26 probablement du même auteur.

Élévations en briques rehaussées de pierre blanche, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. sous mansarde. Travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. devancée d'un avant-corps sous terrasse et coiffée d'une lucarne-pignonLucarne dont le devant triangulaire évoque un pignon.. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée. Grilles du jardinet continues d'origine.

Au no24, élévation caractérisée par des briques rouges, un avant-corps de plan trapézoïdal flanqué à gauche d'une petite terrasse au rez-de-chaussée, une porte devancée de quelques marches et une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc.. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. et porte d'origine, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no26, élévation caractérisée par des briques jaunes et rouges, un avant-corps de plan cintré sous une terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. ajouré devançant une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à double croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit., un porche d'entrée dans-œuvre, la fenêtre du premier étage en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'accès à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. sommée d'un oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale. et un pignon en clochePignon dont la forme évoque le profil d'une cloche. doté d'une petite logette de plan trapézoïdal sur culot. Décor sculpté de fruits; amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. en vase. Porte d'origine, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Sources

Archives
ACS/Urb. 273-16.

Arbres remarquables à proximité