Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Alfred NYSTarchitecte, ingénieur-architecte1928

Statut juridique

Classé depuis le 06 février 1997

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Paysager
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20984
voir plus

Description

Formant l'angle avec l'avenue Herbert Hoover et répondant aux lignes courbes du square, maison bourgeoise moderniste, architecte Alfred Nyst, 1928.

Façade en briques jaunes à joints horizontaux accentuésAppareil de briques à joints horizontaux accentués. Appareil de briques de parement typique des années 1930, dont les joints horizontaux sont larges et en creux, tandis que les joints verticaux sont minces et pleins. et pierre bleue. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de quatre niveaux, comptant une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers le square, une vaste travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle arrondie et une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue Hoover, prolongée par un corps de deux niveaux sous terrasse et d'une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Vers le square, entrée de garage sous logette en éperon servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse; fenêtres jumelles aux étages suivants. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle devancée d'un avant-corps de même plan formant terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. intégrant des grilles. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade., dont une loggiaPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. à colonnettes métalliques et plafond à motif stellaire. Vers l'avenue Hoover, deux portes sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. commun, l'une menant à la cave, l'autre ouvrant sur le hall d'entrée. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. et grilles de fenêtre tubulaires. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques et portes largement vitrées et grillées d'origine. Grilles du jardinet conservées. Terrasse côté jardin ponctuée de deux piliersSupport vertical de plan carré. en pierre bleue, peut-être ceux d'une ancienne pergola.

Plan. Rez-de-chaussée dévolu à l'accueil (hall, vestiaire, toilette), aux services et au stockage. Deux escaliers, l'un de service, l'autre d'honneur. Ce dernier ne dessert que les deux premiers niveaux et débouche au premier étage sur un hall distribuant le salon sur l'angle, la salle à manger vers le square et un bureau côté avenue. Cuisine à l'arrière, reliée à la salle à manger par un office.

Classement 06.02.1997.

Sources

Archives
ACS/Urb. 274-16.
AAM/fonds Alfred Nyst.