De plan trapézoïdal et bordé d'arbres, le square François Riga forme avec la place Princesse Élisabeth et l'avenue Huart Hamoir, qu'il interrompt, l'axe principal du quartier Monplaisir. Les avenues Eugène Demolder, Émile Verhaeren et la rue Anatole France y aboutissent, tandis que les rues Nestor De Tière, Fernand Séverin et l'avenue Georges Eekhoud y débutent.

Le square est ouvert suivant le plan d'aménagement du quartier dit Monplaisir-Helmet, dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa et approuvé en séance du Conseil communal du 03.11.1904 puis par l'arrêté royal du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et de la Vallée Josaphat. Les travaux d'aménagement du square sont effectués en 1909-1910.

Sa dénomination rend hommage au compositeur belge Pierre François Riga (Liège, 1831 – Schaerbeek, 1892). Elle lui est attribuée en séance du Collège communal du 13.08.1909.

Le plus petit côté du square est occupé par l'église de la Sainte-Famille, dont la première pierre est posée avant même la création de celui-ci, en 1900 (voir notice). Pour le reste résidentiel, le square se compose d'hôtels particuliers, de maisons bourgeoises et, plus rarement, de rapport, devancés de jardinets. Du no1 au no17 (voir ces numéros), ce bâti s'articule en une enfilade homogène d'immeubles bien conservés. Parmi les hôtels particuliers, pointons-en un, conçu en 1923 (architecte J. Teughels) sur une parcelle d'une largeur exceptionnelle et surhaussé de trois niveaux en 1935 (voir no27-29).

Le square se construit en deux phases. La première, de 1910 à 1917, voit s'élever des bâtiments de style éclectique, tel le no45 (architecte A. De Burbure, 1913), ou Beaux-Arts. Durant cette période est également construite une école dépendant de la paroisse de la Sainte-Famille et nommée aujourd'hui Institut Champagnat (voir no39). Elle achève une enfilade homogène d'immeubles débutant au no35-36, composée de bâtiments conçus entre 1910 et 1914.

Square François Riga 59 (photo 2012).

Durant la seconde phase, de 1922 à 1931, sont principalement bâties des maisons de style Art Déco, tel le no46 (architecte A. Gérard, 1925) ou encore Beaux-Arts, comme le no59, dessiné par l'architecte C. Huberty en 1923. Cet architecte est l'auteur de plusieurs bâtiments du square, tout comme les architectes L. Denis, J. Teughels et J. Van Den Eng.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 45: 101-45; 46: 101-46; 59: 101-59.
ACS/TP Dénomination des rues II.

Ouvrages
DEBOURSE, X., Schaerbeek. Parcours d'Artistes, Arobase Édition, Bruxelles, 2009, pp. 84-85.
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, pp. 96-97.
FISCHER, F., Notice sur les grands travaux de Schaerbeek (Premier Congrès international et Exposition comparée des Villes), Bruxelles, Imprimerie Ferdinand Denis, 1913, p. 8 in: Bulletin communal de Schaerbeek, 1913, p. 438.

Cartes / plans
HOUSSA, O., Plan no3. Aménagement des quartiers Mon Plaisir et Helmet, 11.04.1904 (ACS/TP).

Sites internet
Petites histoires des rues de Schaerbeek.