Typologie(s)

rez-de-chaussée commercial
presbytère/cure

Intervenant(s)

Camille DAMMANarchitecte1906

Styles

Éclectisme
Art nouveau
Néogothique

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2019

id

Urban : 29047
voir plus

Description

Maison avec café au rez-de-chaussée de style éclectique avec des éléments néogothiques et Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise., signée «Camille DAMMAN Architecte», 1906.

Histoire

Le permis de construire d’origine décrit une «maison et salle de réunion». Ainsi, le rez-de-chaussée servait de café et donnait accès, par un long hall, au grand bâtiment de deux étages situé à l'arrière de la parcelle et qui servait de «salle de réunion et de fête». À partir de 1920 environ, l’ensemble faisait office de presbytère de l'église Saint-Antoine située sur le parvis Saint-Antoine. Aujourd’hui, l’immeuble est occupé par le Centrum Polskie.

Description

Élévation de quatre niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. symétriques aux étages. Façade en briques rehaussée d’éléments en pierre bleue et pierre blanche. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à croisée sous arcs de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. dont les tympansEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. sont décorés de sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. représentant des feuilles et des médaillonsCartouche rond ou ovale.. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrale, balcons avec garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerie aux deux derniers étages. Panneau avec sgraffiteTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. en allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. du premier étage. Rez-de-chaussée modifié en 1911 et 1912: à l’origine trois portes vitrées; aujourd’hui, porte sous arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. ogival et deux fenêtres. Corniche avec aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. étirés datée «07.IX 1997», renvoyant à la restauration de la façade. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. avec vitraux conservés dans certaines impostes.

Sources

Archives
ACF/Urb. 3863 (1906), 5545 (1911), 5859 (1912), 11510 (1931).