Typologie(s)

brasserie
atelier (artisanat)
entrepôt/dépôt

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1900-1910

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 22774
voir plus

Description

Ancienne brasserie implantée vers 1905 et devenue dépôts et ateliers communaux en 1966. Elle occupe un vaste terrain en intérieur d'îlot, débouchant au no59 de la rue François-Joseph Navez et jouxtant le chemin de fer.

À rue, deux bâtiments de trois niveaux, partageant une même élévation d'inspiration néoclassique comptant sept travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages. Rez-de-chaussée en pierre bleue à bossages; étages enduits. À l'origine, deux façades de composition symétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition symétrique lorsqu’elle compte trois travées égales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux de hauteur dégressive. La travée axiale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré., reliées par une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. plus large dépendant du bâtiment de gauche et percée d'une porte cochère. Cette dernière a été élargie avant 1933, au détriment des deux fenêtres de gauche. Logette axiale à double croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit. sous terrasse et balcons latéraux, à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.; portes-fenêtres sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. à besantsOrnement sculpté sphéroïde ou en forme de disque. et frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches., l'axiale flanquée de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau.. Pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant.. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservée.

En intérieur d'îlot, nombreux bâtiments érigés et transformés à des époques diverses. D'autres, comme la malterie et la cheminée, ont été démolis après le rachat du complexe par la Commune.

Au no77a de la rue Navez, adjacent au chemin de fer, porche d'entrée conçu en 1934 par l'architecte André Courtois. Donnant accès au complexe via un terrain appartenant à la SNCB, elle conserve l'enseigne «ROELANTS».

Sources

Archives
ACS/Urb. 268-39, 268-46-54, 198-77, 198-79.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Schaerbeek. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 8.
QUINTENS, P., Bier en brouwerijen te Brussel. Van de Middeleeuwen tot vandaag, Archief en Museum van het Vlaams Leven te Brussel, Bruxelles, 1996, p. 196.
 
Périodiques
MERTENS, A., ROZEZ, «Van Oost (rue)», Annuaire du Commerce et de l'Industrie de Belgique, Province de Brabant, Bruxelles et sa banlieue, Bruxelles, Établissements généraux d'imprimerie, 1904, 1906.

Sites internet
Brasserie Roelants, Schaerbeek

Arbres remarquables à proximité