La rue Roelandts relie la rue des Coteaux au carrefour formé par la rue Van Hove et l'avenue Paul Deschanel.

L'artère est tracée en vertu d'une délibération du Conseil communal du 09.07.1900, sur des terrains appartenant à la famille Roelandts, qui donna son nom à la rue. Celle-ci est percée dans le cadre de l'aménagement du quartier Monrose, dont le plan de voiries, dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa, est approuvé par l'arrêté royal du 18.06.1903, puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – de Linthout, de la Vallée Josaphat et Monplaisir-Helmet.

La rue est essentiellement bâtie entre 1909 et 1913, de maisons bourgeoises ou de rapport de style éclectique, tels les nos6 (architecte Jos. Struyven, 1909) et 30-30b, conçu en 1909 par et pour l'architecte L. Van den Driesche avec un atelier arrière. L'architecte Antoine Cumps est l'auteur de plusieurs habitations de la rue, dont les nos1 à 9 (voir ces numéros), ainsi que les nos16 et 18-20 (1910).


Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 6: 232-6; 16: 232-16; 18-20: 232-18-20; 30-30b: 232-30.
ACS/TP Infrastructure 175, 229.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local.