Typologie(s)

hôpital/clinique
maison bourgeoise

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme
Néogothique

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2013-2015

id

Urban : 23478
voir plus

Description

Formé d'un bâtiment à usage de clinique de style néogothiqueLe style néogothique (à partir de 1860 environ) est une tendance architecturale mettant à l’honneur les formes ogivales et verticales issues du moyen-âge gothique. Le style néo-Tudor s’inspire plus particulièrement du style gothique teinté de Renaissance qui fleurit en Angleterre sous le règne des Tudors. et d'une habitation de style éclectique, de respectivement 1904 et 1911.
Il est actuellement occupé par le Centre médical du Solbosch.

Habitation. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. en briques rouges et éléments de pierre bleue comptant trois niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.. À hauteur des deux premiers niveaux, travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales devancées d'un oriel de plan trapézoïdal; bandes de carreaux de céramique décoratives. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale, porte d'entrée anciennement accessible par un escalier; au-dessus, balcons dont seul celui du premier étage conserve son garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.; le garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. du deuxième se prolongeait en travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales pour clôturer les terrasses sur les oriels. Porte et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés. Brisis de la toiture mansardée à l'origine entièrement vitré. Porte de garage aménagé ultérieurement au sous-sol (1930).

Avenue Adolphe Buyl 110, photo témoignant de l’état des bâtiments en 1946, ACI/Urb. 4-110 (1946).

Clinique. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. en briques rouges et éléments de pierre bleue comptant trois niveaux sous toiture mansardée. Elle est rythmée par six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. jumelant tantôt deux, tantôt trois fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. et traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. de pierre; ces travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sont flanquées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. faisant saillie en éperon sur les deux derniers niveaux. Première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de l'entrée à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. surmontée d'une petite serlienneTriplet formé d’une baie centrale couverte d’un arc en plein cintre et de deux petites baies latérales rectangulaires. Ces dernières sont plus basses et plus étroites que la baie centrale. (qui abritait autrefois une statue de la Vierge). Porte et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés. En toiture, lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. d'origine sous toiture en pavillonLe toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon. remplacées.

Au cours des années, le bâtiment subit plusieurs modifications consistant en des transformations intérieures et en l'ajout d'annexe et rehaussements.

Sources

Archives
ACI/Urb. 4-110.

Arbres remarquables à proximité