La rue François Bossaerts relie en ligne droite le carrefour formé par l'avenue Clays et la rue Artan à l'avenue Rogier, en croisant successivement l'avenue Dailly, la Grande rue au Bois et la rue Auguste Lambiotte.

L'artère chevauche deux quartiers. Ses premiers tronçons se situent dans le quartier dit Monrose, son dernier dans celui dit de la Vallée Josaphat. Les plans de voiries de ces quartiers furent tous deux dressés par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa. Le premier fut approuvé par l'arrêté royal du 18.06.1903, le second déjà par celui du 10.02.1902. Les deux plans sont définitivement ratifiés par l'arrêté du 21.04.1906, en même temps que ceux des deux autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – de Linthout et Monplaisir-Helmet. L'artère est percée en 1904-1905.

D'abord appelée rue des Quatre Hypothèses suite à une délibération du Conseil communal du 20.05.1904, l'artère est rebaptisée après la Première Guerre mondiale pour honorer la mémoire d'un conseiller communal schaerbeekois qui fut directeur de l'école communale no9, avenue Dailly (Herenthout, 1839 – Schaerbeek, 1914).

Le bâti, essentiellement résidentiel, est édifié rapidement – entre 1903 et 1911 pour la grande majorité des constructions – et n'a subi que peu de modifications au cours du temps. Il oscille entre une inspiration néoclassique pour certaines façades et éclectique pour les autres, souvent égayée par des jeux polychromes de matériaux, comme aux nos67 (1910), 69 (pour et par l'architecte Albert Delcorde, 1910), 75 (architecte Édouard Courtenay, 1910), 98 (1909), 105 (architecte Arthur Nelissen, 1905) ou encore 137 et 139, conçus en ensemble en 1910. René Bartholeyns, à la fois architecte et promoteur, conçoit dans la rue plusieurs maisons pour lui-même ou pour d'autres. Citons notamment les nos86 et 92, tous deux de 1909, les nos106 à 116 (voir ces numéros), ainsi que les nos143-145, 147 et 148, tous trois de 1910. Dans le deuxième tronçon côté impair, on trouve quelques constructions de l'entre-deux-guerres, tel le no53, de style Beaux-Arts (architecte J. Theugels, 1925).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 53: 105-53; 67: 105-67; 69: 105-69; 75: 105-75; 86: 105-86; 92: 105-92; 98: 105-98; 105: 105-105; 137, 139: 105-137-139; 143-145: 105-143; 147: 105-147; 148: 105-148.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local.

Ouvrages
FISCHER, F., Notice sur les grands travaux de Schaerbeek (Premier Congrès international et Exposition comparée des Villes), Bruxelles, Imprimerie Ferdinand Denis, 1913, p. 8 in: Bulletin communal de Schaerbeek, 1913, p. 436.