Typologie(s)

maison de campagne
établissement scolaire

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20733
voir plus

Description

Ancienne maison de campagne de style éclectique, édifiée dès 1883 pour le peintre-décorateur Émile Outtelet et progressivement agrandie.

De plan rectangulaire et à trois façades à l'origine, sous un haut toit à croupesUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., la maison est implantée perpendiculairement à front de voirie, sur ce qui était autrefois une vaste propriété englobant les actuels nos10 à 13. En 1905, l'architecte Jules Barbier conçoit pour Georges Outtelet une véranda en façade arrière et un atelier isolé à front de rue dans le même style que la maison. Plus tard, cette dernière est investie par le géomètre-expert Auguste François, qui y accole en 1913 une annexe à usage de bureaux. Le terrain est alors réduit à sa superficie actuelle et l'annexe de 1905 destinée à être démolie. En 1923, le géomètre ajoute un garage contre l'annexe de 1913. L'ensemble est ensuite acquis par la Fromagerie Ch. Gervais qui, en 1938, fait élargir la porte du garage et construire un second garage au fond du terrain. En 1948, toujours pour la fromagerie, l'architecte A.Carron surhausse de deux étages le garage avant et agrandit celui arrière; il agrandit ce dernier une seconde fois en 1954. L'ensemble abrite aujourd'hui une école maternelle et primaire.

Vers la place, façades unifiées par un revêtement enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. rehaussé de pierre bleue et percées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires ou à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en mitreUn élément est dit en mitre lorsque son tracé se compose de deux droites se rejoignant en pointe.. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. ancienne, à l'exception de la porte de garage.

La maison présente une élévation de deux niveaux et demi et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, la principale en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général., terminée en pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. sous toit à croupettePetite croupe ou croupette. Petit versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupe, la croupette ne descend pas aussi bas que les pans principaux.. Porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. sur tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. à coussinetsPierres de taille formant saillie profilée dans l’embrasure de la baie. Ils sont situés au sommet des piédroits et portent un linteau ou un arc., flanquée de deux étroites fenêtres.

De moindre hauteur, les annexes présentent trois niveaux et une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique, l'annexe de droite en léger retrait, sous une même corniche à aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale.. Façades percées respectivement d'une porte de garage et d'une porte piétonne décentrée vers la droite, de trois fenêtres jumelles et d'un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. au premier étage et enfin d'étroites fenêtres au second, jumelées par trois et par quatre, ces dernières flanquées de niches aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre..

Sources

Archives
ACS/Urb. 64-8-9.

Arbres remarquables à proximité