Reliant la place Princesse Élisabeth à l'avenue Zénobe Gramme, l'avenue Georges Rodenbach longe les voies du chemin de fer Bruxelles-Malines. La rue Anatole France y débute.

L'avenue se situe dans le quartier dit Monplaisir-Helmet, dont le plan de voiries dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa est approuvé en séance du Conseil communal du 03.11.1904 puis par l'arrêté royal du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et de la Vallée Josaphat. L'artère est ouverte entre 1907 et 1913.

À l'instar de plusieurs artères du quartier, l'avenue porte le nom d'un écrivain belge (Tournai, 1855 – Paris, 1898), romancier et poète symboliste. Sa dénomination lui est attribuée en séance du Collège communal du 19.05.1908.

Le bâti de l'avenue se compose de maisons et d'immeubles de rapport, mais également d'immeubles de bureaux et de bâtiments à vocation industrielle, s'étendant en intérieur d'îlot. Les habitations, de style ou d'inspiration Art Déco, sont en grande partie conçues dans les années 1920 et 1930. À l'angle de la rue Anatole France, un imposant immeuble de quatre étages, élevé dans les années 1960 pour la Compagnie Indépendante des Tabacs et abritant aujourd'hui des locaux communaux, remplace des bâtiments plus anciens, dont plusieurs maisons conçues en 1909. La rue continue à se bâtir jusque dans les années 2010.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/TP Dénomination des rues II.
ACS/TP 119.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local.

Ouvrages
FISCHER, F., Notice sur les grands travaux de Schaerbeek (Premier Congrès international et Exposition comparée des Villes), Bruxelles, Imprimerie Ferdinand Denis, 1913, p. 7 in: Bulletin communal de Schaerbeek, 1913, p. 438.

Cartes / plans
HOUSSA, O., Plan no3. Aménagement des quartiers Mon Plaisir et Helmet, 11.04.1904 (ACS/TP).