Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Jean TEUGHELSarchitecte1924

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Paysager
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 22601
voir plus

Description

À l'angle de la rue Waelhem, immeuble à appartements de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte., signé côté place «J(ean). TEUGHELS / architecte», 1924.

Bâtiment de six niveaux, le deuxième en entresol, sous mansarde et toit plat, comptant trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers chaque artère, l'angle des deux premières marqué par une tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. de sept niveaux. Façade en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche, rehaussée de pierre blanche et accompagnée de briques orangées aux étages. Vers chaque artère, bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. de trois ou quatre niveaux, sous terrasse; celui côté place creusé de loggiasPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries.. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. ou balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire.. Coiffée d'un dômeToit de plan centré à versant continu ou à pans, galbé en quart de cercle ou d'ovale. aujourd'hui dépourvu d'épi, tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. reposant sur une imposante composition signée «P(ierre). de SOETE», constituée de deux cariatidesStatue féminine jouant le rôle d’une colonne ou d’une console et portant une corniche, un entablement, un chapiteau ou un balcon. et d'un atlanteStatue masculine jouant le rôle d’une colonne ou d’une console et portant une corniche, un entablement, un chapiteau ou un balcon. dans un abondant décor de feuillages. Portes piétonnes côté avenue et côté place, menant respectivement aux étages et aux deux premiers niveaux; porte de garage côté rue. Décor sculpté de méandres, cartouchesDécor composé d’une table plane ou bombée, aux contours généralement sinueux, bordée d’un décor sculpté et/ou d’une mouluration, et sur laquelle prend parfois place un blason ou une inscription. Le médaillon est un cartouche rond ou ovale., fleurs, postesOrnement répétitif formant une frise qui ressemble à de petites vagues recourbées en volute.. FriseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. cannelée. Corniche conservée, affectant une forme chantournée au droit des bow-windowsDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux.. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à corniche de même forme remplacées par des tabatièresJour rectangulaire percé dans un versant de toit., sauf la dernière. Toit-terrasse bordé d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Portes vitrées en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage., porte de garage à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du rez-de-chaussée côté avenue et de l'avant-dernier niveau de la tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. conservés. Grille du jardinet conservée.

Rez-de-chaussée à usage de bureaux, communiquant avec l'appartement de l'entresol par une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. centrale. Accolée à celle-ci, cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. avec ascenseur desservant les étages, qui abritent chacun un appartement.

Sources

Archives
ACS/Urb. 87-1.