Typologie(s)

hôtel particulier
dépendances

Intervenant(s)

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10883
voir plus

Description

À l'angle de la r. de l'Union, immeuble en double corpsUn bâtiment est dit en double corps lorsqu'il présente, au rez-de-chaussée, deux rangées de pièces séparées par un couloir axial., de tradition néoclassique ayant subi de nombreuses transformations et dont la demande de permis de bâtir date de 1849. Recimentage de la façade principale en 1887 avec ajout de décor : clefsClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel., bossages, panneaux d'allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. ; vaste programme de rénovation en 1993 pour le centre de rencontre des femmes « l'Amazone », avec reconstruction de six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à dr. respectant le gabarit original. En 1899, projet de l'arch. Guillaume LOW, non réalisé, envisageant la construction d'une importante maison bourgeoise à front de la r. de l'Union.

Dix travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. r. de l'Union, les cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à dr. avec entrée carrossable, comptant à l'origine deux niveaux et abritant initialement des remises, une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. et dix travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. r. du Méridien (à l'origine sept) sur trois niveaux. Toiture couverte d'ardoises, aménagée en mansarde en 1924. Façade enduite et peinte sur plintheAssise inférieure d’un soubassement ou soubassement de hauteur particulièrement réduite. de pierre bleue profilée, animée horizontalement par les refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. du r.d.ch., les cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. continus servant ou non d'appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas., les allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. panneautées. R. du Méridien, entrée cochère à vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. de bois panneautés, menant vers la cour. Fenêtres rect., grillées au r.d.ch., à chambranle à clefClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel. à pointe de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant. s'intégrant dans les cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. marquant les niveaux aux étages, au bel étage, balcons sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. et à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. au-dessus de l'entrée cochère, et à la travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation.. ArchitraveMoulure inférieure de l’entablement, située sous la frise. à fasces et trous de boulin sous la corniche en bois à modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche..

Sources

Archives

ACSJ/Urb./TP 3310 (1887), 3512 (1888), 9708 (1924), 17430 (1993).

Arbres remarquables à proximité