Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1884-1886

Styles

Néoclassicisme

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10349
voir plus

Description

Ensemble de sept maisons de style éclectique construites entre 1884 et 1886 pour un même propriétaire.

Semblables par leur élévation - trois niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., sauf le no 45 qui en compte trois - les façades diffèrent par leur décor.
Les nos 45, 51 et 55 sont d'inspiration néoclassique : façades enduites et peintes avec niveau de soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., fenêtres encadrées de moulures.
Les n°s 49, 53 et 57, de style éclectique, mêlent brique rouge, pierre bleue et enduits peints. À noter, au no 53, les tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. décorées de faïenceCéramique cuite à une température relativement basse, dissimulée sous une glaçure opaque, blanche ou colorée. La faïence est volontiers utilisée pour les décors intérieurs, car elle se conserve relativement mal à l'extérieur. au niveau de l'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. et, au no 57, le niveau de soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue à bossages rustiques. Toujours au no 57, les fenêtres des 1er et 2étages s'inscrivent dans un encadrement en pierre de France contrastant avec la brique rouge. Les arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaissés sont dentelés. Une corniche en pierre bleue surmonte les fenêtres du 1er étage. Toutes ces maisons ont un balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. au 1er étage, sauf le no 45 qui présente deux balcons superposés à la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrale. Corniches terminales d'origine.

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP 2929 (1884), 3277 (1886).

Arbres remarquables à proximité