Typologie(s)

maison et atelier d’artiste

Intervenant(s)

Antoine COURTENSarchitecte1922

Alfred COURTENSsculpteur1922

Statut juridique

Inscrit sur la liste de sauvegarde depuis le 03 juillet 1997

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10915
voir plus

Description

Atelier construit en 1922 par son frère l'arch. Antoine COURTENS et agrandi en 1946.

La façade, en brique et ciment imitant la pierre de France sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. de pierre bleue, est dissymétrique. La partie g., plus haute et monumentale, présente l'aspect d'un petit porche de temple.
Quatre pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. cimentés soutiennent un entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. classique à friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. nue et modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche..
Porte à deux vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. surmontée d'une corniche au-dessus de laquelle on distingue un relief en pierre : une Maternité due vraisemblablement au sculpteur Alfred COURTENS, second frère du peintre.
Nettement plus basse et en léger retrait, la partie dr. de la façade est percée d'une porte piétonne sous un entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. en forte saillie.

Classement 03.07.1997.

Sources

Périodiques

CLOQUET, R., « Un atelier de peintre », Le Document, 1924, 26, pp. 15-16.

Arbres remarquables à proximité