Rue partagée entre les territoires d'Ixelles et de Saint-Gilles. Sur ce dernier, la r. de l'Amazone relie le parvis de la Trinité et la r. Africaine à la r. Defacqz.

Tracée sur plan d'alignement du 20.04.1864, le « plan général d'alignement pour l'ouverture des rues du quartier Ten Bosch », modifié par l'AR du 10.10.1879.

La rue est bâtie de 1891 à 1911 de maisons bourgeoises et de rapport, de deux ou trois travées sur deux à trois niveaux, qui déclinent différentes facettes du style éclectique au tournant du XXe s.
D'inspiration néoclassique, on note la façade du no 53, construite en 1909 sur les plans de Gustave Desteinbachberick (voir De Keyser, G., 1996), celle du no 57 (1894), qui a perdu son balcon en 1958, et celle du no 59 (1896) sur les plans de l'arch. Hubert De Kock. L'ensemble est aujourd'hui resté très cohérent. Certaines maisons jouent sur une bichromie des matériaux, comme le no 54 (1898), modifié par le percement d'un garage en 1952, et le no 61 (1891), act. peint en blanc.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACSG/Urb. 54 : 1452 (1898), 114 (1952) ; 57 : 3544 (1894), 95 (1958) ; 59 : 395 (1896) ; 61 : 2853 (1891).