Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Arthur & Auguste TOISOULentrepreneur, architecte1904

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 3325
voir plus

Description

Aux angles de la r. de Pologne, deux maisons de rapport de composition analogue, de style éclectique à façade polychrome. Arch. Arthur et Auguste Toisoul, 1904.

Élévations en briques rouges parcimonieusement ponctuées de pierre bleue, comprenant chacune deux façades de part et d'autre d'une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation.. Cette dernière percée d'une porte, flanquée de vitrines. Balcon à l'étage de la travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. des étages isolées ou jumelées. Corniche en carène. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. d'origine.

Au no 15-17 rue d'Espagne, côté r. de Pologne, la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de g. est de quatre niveaux percés de tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect. ; une logette en pierre bleue occupe le 3e niveau. Côté r. d'Espagne, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. extérieure percée de la porte menant aux étages.

Au no 19 rue d'Espagne et r. de Pologne no 37, la façade côté rue de Pologne compte trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, celle du milieu est plus étroite, ses étages sont en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. et à baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en décalage. Elle est percée d'une porte surmontée d'un entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. en pierre bleue et d'une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. rect. à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie..

Sources

Archives
ACSG/Urb. 224, 307 (1904).