Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire
Orientée est-ouest, la r. Louis Coenen relie la ch. de Waterloo à la r. de l'Hôtel des Monnaies.

Tracée par l'AR du 05.12.1862 et dénommée à l'origine r. de la Plaisance, elle fut rebaptisée en l'honneur du socialiste Louis Coenen, bourgmestre de Saint-Gilles de 1947 à 1952. Il fut notamment le commanditaire de la Roseraie, école communale de plein air située sur le territoire d'Uccle.

Le bâti de la rue, construit essentiellement entre 1870 et la fin des années 1880, se compose d'immeubles d'inspiration néoclassique et de style éclectique.


Nos ne figurant pas en notice : 4-10 : immeuble à appartements moderniste, arch. Gaston Brunfaut, 1953, remplaçant une maison de 1894 (selon De Keyser, G., 1996) ; : maison néoclassique, 1888, act. recouverte de briquettes ; : maison d'inspiration néoclassique, 1870, à r.d.ch. commercial modifié et lucarnes ajoutées en 1935 ; 9, 11 : maisons d'inspiration néoclassique, de resp. 1869 et 1871, act. reliées par un r.d.ch. commercial commun, le no 9 ultérieurement surhaussé d'un niveau ; 14 : maison néoclassique, 1877 (selon De Keyser, G., 1996), act. enduite à faux-joints, rehaussée d'un niveau en 1925, r.d.ch. commercial modifié à plusieurs reprises ; 16, 18-20 : à l'origine, un seul immeuble éclectique de 1887, ultérieurement divisé en deux maisons, act. recouvertes de briquettes, le no 18-20 rehaussé d'un niveau en 1957 ; 17 : maison néoclassique, 1876. En 1905, balcon axial supprimé et fenêtres du r.d.ch. remplacées par une vitrine, elle-même à nouveau transformée en fenêtres ; 19 : immeuble à appartements de 1952, résultant de la transformation d'une maison de 1878 ; 21 : maison d'inspiration néoclassique, 1876, act. recouverte de briquettes ; 22 : immeuble de rapport de style éclectique à façade polychrome, 1911, arch. Jean Maelschalck, remplaçant une petite maison de 1883, r.d.ch. commercial modifié en 1962 ; 24 : maison d'inspiration néoclassique, 1884 ; 26 : maison d'inspiration néoclassique, 1893, plaque commémorative ; 28 : maison d'inspiration néoclassique, 1893, arch. Henri d'Ours (selon De Keyser, G., 1996) ; 30, 32 et r. de l'Hôtel des Monnaies 131 : deux maisons d'inspiration néoclassique, 1901, arch. Léon Deville, le no 30 act. déroché ; 33 et r. de l'Hôtel des Monnaies 133 : immeuble d'angle néoclassique, de deux niveaux à l'origine, 1877. Il est exhaussé d'un 3e niveau et enrichi d'une logette en 1897, puis exhaussé d'un 4e niveau sous mansarde et agrandi vers la r. de l'Hôtel des Monnaies en 1928 (arch. Charles De Wys) et, enfin, prolongé côté r. Louis Coenen en 1930.

Sources

Ouvrages

ABS, R., « Coenen, Louis-Jean-Baptiste », in Biographie Nationale, XLI, 1979, col. 133-138.
EYLENBOSCH, A., LEBRUN, G., Dictionnaire raisonné des rues de Saint-Gilles, Les Rencontres Saint-Gilloises, Bruxelles, 1989, pp. 212-215.

Périodiques
Bâtir, 69, 1938, pp. 254-355.
Perspective, 4, 1938, p. 36.


Archives des numéros ne figurant pas en notice
ACSG/Urb. 4-10 : 1036/56 (1953) ; 5 : 1810 (1888) ; 7 : 7671 (1870), 257 (1935) ; 9 : 7409 (1869) ; 11 : 972 (1871) ; 14 : 277 (1925) ; 16, 18-20 : 13 (1887) ; 17 : 3913 (1876), 206 (1905) ; 18-20 : 137 (1957) ; 19 : 4824 (1878), 14 (1952) ; 21 : 3736 (1876) ; 22 : 305 (1883), 6 (1911), 30 (1962) ; 24 : 9 (1884) ; 26 : 18 (1893) ; 28 : 21 (1893) ; 30-32 : 5 (1901) ; 33 : voir r. de l'Hôtel des Monnaies 133 : 137 (1877), 195 (1897), 1928 (1928), 52 (1930).