Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Léon DEVILLEarchitecte1902

Statut juridique

Classé depuis le 17 février 2011

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 6801
voir plus

Description

Deux maisons de rapport similaires de style éclectique à façade polychrome de quatre niveaux, de composition symétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition symétrique lorsqu’elle compte trois travées égales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux de hauteur dégressive. La travée axiale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré.. Arch. Léon Deville, 1902.

Étages en briques rouges, agrémentés de briques blanches. Ces dern. forment des décors géométriques en bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. et rehaussent les arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. ainsi que les tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. d'allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. et de l'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale, plus large, en avancée au no 14 ; en renfoncement au no 16 ; balcons de taille dégressive munis de garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., galbés au 1er, droits aux étages supérieurs. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no 14, r.d.ch. commercial à vitrine axiale, transformé. Corniche denticulée à toupies.

Au no 16, devanture de bois établie en 1923 : deux vitrines flanquant une porte en retrait et, à dr., une porte privée, le tout sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. en chêne garni d'enseignes en verre églomisé : « spécialités / charcuterie / ardennaises ». À l'intérieur, décor d'origine à parements muraux en carreaux de céramique blancs. Comptoir et étalage recouverts de carreaux de céramique à motifs stylisés et floraux. Corniche recouverte de PVC.


N° 16, classement le 17.02.2011.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 268 (1902), 16 : 256 (1923).

Arbres remarquables à proximité