La rue Félix Bovie relie la chaussée de Boondael au rond-point qu'elle forme avec les rues de la Cuve, de la Levure, des Liégeois et Jean Paquot.

Bien que décrétée par l'arrêté royal du 07.04.1865, cette rue ne fut effectivement percée qu'en 1874, après qu'un nouvel arrêté en approuve le plan (04.12.1874). Le fait que la rue projetée devait traverser les jardins d'un des plus anciens cabarets d'Ixelles, Au Grand Turc, entraîna des difficultés expliquant ce retard.

La rue rend hommage à Félix Bovie (Bruxelles, 1812–Ixelles, 1880), peintre, poète et chansonnier, décédé à Ixelles.

La rue se bâtit entre 1885 et 1905 de modestes maisons de style éclectique, essentiellement de composition asymétrique, comme les nos13 à 25. On remarque, côté pair, au n°28, une maison de style éclectique, de composition symétrique, à rez-de-chaussée commercial dont la vitrine d'origine est particulièrement bien conservée (architecte Gaston Sion, 1901).
Les dernières parcelles laissées libres sont bâties dans les années 1930, comme le n°16b, maison et atelier du sculpteur Félix Van Cuyck (architecte J. Vermeersch, 1936).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 125.
ACI/Urb. 13 à 25: 125-13, 125-15, 125-19, 125-21, 125-23, 125-25; 16b: 125-26b; 28:125-28.

Ouvrages
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (1), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (2), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.93-98.

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 28, 1987, p.13.