Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Raphaël DELVILLEarchitecte1928

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2005-2007

id

Urban : 16402
voir plus

Description

Imposant immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçu pour le célèbre violoniste et maître de chapelle Eugène Ysaÿe-Bourdeau (Liège, 1858 – Bruxelles, 1931), signé sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. « R.[aphaël] Delville / archi. », 1928.

Construction de sept niveaux, le deuxième entresolé, comptant trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales de part et d'autre de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle traitée en arrondi. Façades en briques rouges et éléments de béton recouverts de crépiLe crépi est un enduit non lissé de plâtre ou de mortier. Il est rugueux, ce qui le distingue des autres enduits. blanc, sur un soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue. BandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade., allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. et linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. en briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie.. Oriels et deux derniers niveaux peints d'un crépiLe crépi est un enduit non lissé de plâtre ou de mortier. Il est rugueux, ce qui le distingue des autres enduits. blanc. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires, munies de grilles au rez-de-chaussée, à appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. à becPetite bouche par laquelle s’évacuent les eaux pluviales. Le terme désigne également un motif décoratif qui évoque un bec. aux derniers niveaux. Les deux derniers niveaux entre deux corniches, celle du dernier niveau denticulée.

Rue Émile Bouilliot 2 – rue Emmanuel Van Driessche 1, élévation, ACI/Urb. 10-2 (1928).

Côté Émile Bouilliot, dispositif d'entrée dans-œuvre, percé d'une porte à double battant partiellement ajouré munis de grille, sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. en escalier à maçonnerie de briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie. ; à droite, ébrasement en escalier et petites fenêtres. Elle est flanquée de deux pans de mur arrondis en pierre bleue dont celui de droite percé de quatre minces baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. oblongues. À gauche, au rez-de-chaussée, fenêtres sur allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en briques étagées. À droite, éclairant l'escalier, baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. oblongue sur un imposant appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas., se rétrécissant aux niveaux supérieurs. Deuxième travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée au deuxième niveau de deux fois deux fenêtres, l'une étroite, l'autre plus large, de part et d'autre de la consolePièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. géométrique étagée soutenant l'oriel des niveaux suivants. Large oriel percé à chaque niveau de trois fenêtres, celles des angles formant retour. Le sixième niveau est partiellement traité en loggiaPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries., couverte d'une terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de béton. Dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de larges fenêtres, celles des niveaux intermédiaires dotée d'un parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. fait de quatre poutrelles en béton.

Travée d'angle percée à l'entresol de deux fenêtres à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. en béton. Étages devancés d'une tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. engagée, percée chaque fois de trois fenêtres.

Côté Van Driessche, première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sur allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en briques étagées. Les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. suivantes reprennent partiellement la même composition que les dernières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. rue É. Bouilliot.

Intérieur. Au rez-de-chaussée, loge du concierge à côté de la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. et à l'arrière grand garage couvert, à l'origine muni d'une plate-forme tournante accessible depuis la rue E. Van Driessche. Le propriétaire et maître d'ouvrage Eugène Ysaÿe occupait entièrement l'entresol, qui comprenait entre autres une salle de répétition (studio) et une pièce de stockage réservée aux partitions. L'entresol est ultérieurement divisé en deux appartements (arch. Robert Genard, 1932). Les autres étages sont occupés par deux appartements (locatifs).

Sources

Archives
ACI/Urb. 110-2.

Sites internet
http://www.componisten.net/

Arbres remarquables à proximité