Typologie(s)

église/cathédrale/basilique

Intervenant(s)

J. WADDELLarchitecte1925

T. YOUNGarchitecte1925

Styles

Néogothique

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)
  • Les charpentes dans les églises de la Région de Bruxelles-Capitale 1830-1940 (Urban - 2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Scientifique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005-2007

id

Urban : 16438
voir plus

Description

Église presbytérienne écossaise. Cette communauté est présente à Bruxelles depuis 1898.

Formant l'angle avec la chaussée de Vleurgat, l'église orientée est - ouest (chœur), est caractérisée par son style néogothiqueLe style néogothique (à partir de 1860 environ) est une tendance architecturale mettant à l’honneur les formes ogivales et verticales issues du moyen-âge gothique. Le style néo-Tudor s’inspire plus particulièrement du style gothique teinté de Renaissance qui fleurit en Angleterre sous le règne des Tudors. anglais. Édifiée en 1925, elle est signée en façade « J. Waddell et T. Young / Glasgow / Walthère Michel / Architectes ». L'église est construite à la mémoire des soldats presbytériens qui moururent pendant la Première Guerre mondiale.

Plan basilical, composé d'une grande nef, doublée à droite par un collatéral dénommé « nef du baptistère ». Sur le côté droit, la nef croise un petit transept. Chœur sur plan polygonal, avec sacristie à gauche et orgues à droite. La sacristie ouvre sur une petite cour.

Élévation. Vers la rue Buchholtz et la chaussée de Vleurgat, l'église, sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue, est élevée en pierre blanche. Vers la cour intérieure, les façades sont en briques « Paepesteen ». BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé. Toit de la nef centrale à deux versants couverts d'ardoises, percé de lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. côté rue Buchholtz. Toiture en appentisToit à un seul versant. pour le collatéral. Chaussée de Vleurgat, l'église, construite en retrait de l'alignement, est précédée d'une courette et flanquée sur le côté gauche d'une petite porte menant à la cour intérieure. PignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. amorti par une croix.
Sur l'angle droit, tour-clocher de plan rectangulaire à deux niveaux, sous pignons à gradinsPignon dont les rampants sont étagés en escalier, à la manière de gradins., couronnée d'une croix en fer. Elle est percée vers la rue Buchholtz d'un porche d'entrée. Porche à double battant sommé d'un bas-relief représentant le buisson ardent, symbole de l'église écossaise, accompagné d'un millésime et d'une inscription « 1925 / nec / tamen consumebatur » (Malgré tout, il ne se consumait point).
Rue Buchholtz, le bas-côté est percé de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. trigéminées à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. plein-cintre. Le transept est éclairé par une grande baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé.

Intérieur. Murs enduits de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. des Vosges. ArcadesBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol. en pierre blanche et colonnes en pierre d'Euville.
Un orgue électrique, à droite du chœur, remplace depuis 1963 un orgue exécuté par un des membres de la famille de facteurs d'orgue Joris (Renaix). Néanmoins, les tuyaux de la façade ont été conservés. Sous-sol aménagé en salle de fête et de classe.
En plus des vitraux anciens, dont certains signés « Alph. Struelens, ch. de Merchtem 36 », des vitraux commémoratifs ont été posés à l'occasion des 75 ans de l'église, dessinés par Marcelle Majerus-Nizet et Auseklis Ozols, sur le thème du sacrifice des combattants de guerre du XXe siècle (2000).

Sources

Archives
ACI/Urb. 53-17.

Ouvrages
GONTHIER, A., Histoire d'Ixelles, Le Folklore Brabançon éd., Impr. De Smedt, Bruxelles, 1960, p. 195.
75 Years of St. Andrew's, brochure éditée pour le 75e anniversaire de l'église, 2000.