Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme
Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2009-2011

id

Urban : 20186
voir plus

Description

Ensemble de trois maisons identiques, d'inspiration néoclassique, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., 1898.

Il se situe au sein d'une enfilade homogène d'immeubles allant du n°127 au n°143.

Élévations enduites à faux-jointsEnduit dans lequel sont tracés des sillons pour suggérer un appareil de pierre.. Travées principalesTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général., devancées au premier étage d'un balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. d'origine, pansuUn garde-corps est dit pansu lorsqu'il se cintre en doucine en élévation. aux nos135 et 139; portes-fenêtres sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. Commerces établis aux rez-de-chaussée (entraînant une transformation en 1946 au n°137). Corniches sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. conservées, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en grande partie remplacés.

Sources

Archives
ACI/Urb. 80-135-137-139, 80-135, 80-137, 80-139.

Arbres remarquables à proximité