Cette courte rue rectiligne relie la place Altitude Cent à l’avenue Jupiter.

Elle fait partie d’un ensemble urbanistique composé de huit artères rectilignes rayonnant depuis la place Altitude Cent dominée par l’église Saint-Augustin. Le plan d’aménagement de cet ensemble est élaboré en 1899 dans le cadre d’un projet immobilier initié par la Société Anonyme des Villas de Forest et surtout l’un de ses promoteurs principaux, Alexandre Bertrand. Le cœur du nouveau projet «quartier Saint-Augustin» est la place circulaire. Le plan s’étend entre le parc de Forest (au nord), la chaussée d’Alsemberg (à l’est), la rue Joseph Bens (au sud) et le parc Duden et l’ avenue du Domaine (à l’ouest). Les terrains acquis par la Société anonyme sont ceux du domaine Zaman, anciennement connu commeZevenbunderetGalgeveld. La Commune de Forest approuve le plan en 1901 et les alignements définitifs sont ratifiés la même année par l’arrêté royal du 04.05.1901.
Afin d’améliorer la connexion entre le quartier des parcs (dessiné par Victor Besme en 1875) et le nouveau quartier Saint-Augustin, un projet d’aménagement est prévu par l’État belge et la commune de Forest. Ce plan est ratifié par l’arrêté royal du 08.02.1912.
Son nom évoque, tout comme celui de la rue de l’Escrime et de l’avenue des Armures, les joutes du Moyen Âge.

À l’exception de cinq immeubles (les nos18 et 22 de 1914 et les nos10, 19 et 25 de 1951 et 1956), l’intégralité du bâti de l’artère date de l’entre-deux-guerres (années 1922-1937) et se compose principalement de maisons bourgeoises de style Art Déco ou rehaussées d’éléments Art Déco.

Ce bâti est érigé par des architectes dont on retrouve le nom sur les immeubles du quartier de la place Altitude Cent: René Noteris (nos15 et 21), Gaston Ide (voir no34), Louis Deltombe (nos8 et 41), Pierre De Bruyne (nos26 et 33 et voir no34) et François van Meulecom (voir nos24 et 30). Les deux maisons de René Noteris, qui se distinguaient par leur jeu de matériaux de différentes couleurs, leurs fenêtres à vitraux et leurs bas-reliefs, ont été malheureusement profondément transformées. Le n°34 a été conçu par et pour l’architecte Pierre De Bruyne qui y a habité et installé ses bureaux (voir ce numéro).

Les nos1 et 2 qui se dressent à l’angle de la rue du Tournoi et de la place Altitude Cent, consistent en de hauts immeubles à appartements dont le style et la typologie font davantage écho à ceux du bâti bordant la place.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACF/TP dossier 45, arrêté royal du 08.02.1912.
ACF/Urb. 15: 9141 (1926); 23: 8966 (1926); 33: 11634 (1932), 15640 (1950); 41: 8988 (1926), 12340 (1934); 18: 6564 (1914), 6988 (1920), 25536 (2014), 25608 (2014); 26: 11269 (1931).
Cercle d’histoire et du patrimoine de Forest, «Rues Quartiers Avenues de Forest: Rue du Tournoi».

Ouvrages
CABUY, Y., DEMETER, S., LEUXE, F., Atlas du sous-sol archéologique de la région de Bruxelles, 4, Forest, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale et Musées royaux d’art et d’histoire, Bruxelles, 1993.
FRANCIS, J., La chanson des rues de Forest, Louis Musin éditeur, Bruxelles, 1976, p.34.
PIRLOT, A.-M., Le quartier de l’Altitude Cent, SPRB, Bruxelles, 2014 (Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 53), pp.8-17, 37.
VOKAER, J.-P., Par les rues de Forest. Études sur la toponymie locale, Imp. Cantrin, Bruxelles, 1954, pp.75, 97.