Typologie(s)

maison d’habitation
dépendances

Intervenant(s)

Antoine OTTOarchitecte1896

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Est (Apeb - 2006-2009)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2006-2008

id

Urban : 18434
voir plus

Description

Maison de style éclectique, de composition symétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition symétrique lorsqu’elle compte trois travées égales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux de hauteur dégressive. La travée axiale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré., conçue en 1896 par l'architecte Antoine Otto pour son propre compte, en ensemble avec le no 40, remplacé par un immeuble à appartements conçu en 1965 par l'architecte Frank L. Jansen.

Élévation aujourd'hui peinte en blanc, rehaussée de pierre bleue. Pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant.. Fenêtres du rez-de-chaussée munies d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre.. Balcons axiaux de taille dégressive. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. formant corniche et arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. au premier étage, sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. et corniche au second. Étage-attiqueUn étage-attique est un étage situé au-dessus de l’entablement ou le dernier étage en retrait d’un immeuble. ajouté ultérieurement. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. et grille du jardinet conservés. Porte conservée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés au second.

Le terrain communiquait à l'origine avec une parcelle de 14 mètres de large à front de la rue des Éburons, au no 37, où l'architecte Émile Janlet conçoit en 1897 un vaste bâtiment à usage d'écurie et de remise. Celui-ci est transformé en garage avec logements en 1925, avant d'être remplacé par un immeuble à appartements de 1967, conçu par l'architecte du no 40 square Marie-Louise, Frank L. Jansen.

Sources

Archives
AVB/TP 16316 (1896) ; 40 : 92375 (1965) ; rue des Éburons 37 : 10399 (1897), 31132 (1925), 91895 (1967).

Arbres remarquables à proximité