Typologie(s)

immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Jacques CUISINIERarchitecte1962

Styles

modernisme d'après-guerre

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36778
voir plus

Description

Immeuble d’angle à appartements à rez-de-chaussée commercial, de style moderniste (architecture fonctionnelle), conçu pour la SA Constructions Rationnelles Modernes, par l’architecte Jacques Cuisinier, 1962.

Immeuble formé de trois volumes de différentes hauteurs, agencés selon une certaine hiérarchie et regroupant 120 logements: le volume le plus élevé se dresse sur l’angle, tourné vers le parc de Forest, tandis que les deux autres, plus bas, sont disposés de part et d’autres, vers les avenues. Façades couvertes à hauteur des trois premiers niveaux d’un parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. en basalte, de briques claires à hauteur des niveaux supérieurs; elles sont largement percées de fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade..

Sur l’angle, tour principale haute de 22 niveaux à rez-de-chaussée commercial, à façade de plan courbe. À partir du quatrième niveau, étages traités en léger encorbellementUne partie d'élévation est dite en encorbellement lorsqu'elle s’avance en surplomb.. Vers les avenues Albert et É. Ducpétiaux, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de loggiasPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. fermées d’un parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. transparent (sécurit) et, vers la place Albert, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de balcons à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps..
Tours latérales de respectivement sept (avenue Albert) et huit (avenue É. Ducpétiaux) niveaux, sous toiture-terrasse fermée d’un parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps.. Elles sont chacune devancées d’une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de balcons à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps..
À l’origine, au rez-de-chaussée, vitrine et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en aluminium éloxé et, aux étages, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques peints en noir (tous remplacés).

Intérieur. Aux étages, dans chacune des tours, deux appartements par niveau.


Sources

Archives
ACF/Urb. 18088 (1962).

Ouvrages
CROP, P.-A., Residentiële hoogbouw in Brussel van architect Jacques Cuisinier. Een onderzoek naar drie ‘Landmarks in zijn oeuvre (thèse de licence en sciences des arts), Bruxelles, VUB, 2007.

Périodiques
STERKEN, S., «Bruxelles, une capitale en mouvement?
50 ans d’architecture et d’urbanisme», Bruxelles Patrimoines, hors-série, 2013, pp. 187-209.