Typologie(s)

maison bourgeoise
maison d’architecte

Intervenant(s)

Paul CAUCHIEarchitecte, peintre de sgraffite1904

Statut juridique

Classé depuis le 26 mai 1975

Styles

Art nouveau

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 15558
voir plus

Description

Belle habitation de style Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise., érigée selon une demande de permis de bâtir de 1904, d'après les plans de l'arch. et propriétaire Paul CAUCHIE.

Trois niveaux sur caves hautesSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée.. Toiture en terrasse. Façade crépie. Restaurée à partir de 1981, d'après les plans des arch. J. J. BOUCAU et X. DE PIERPONT ; les sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. furent restaurés sous la direction de M. HENRICOT.

Façade symétrique très soignée, caractérisée par des sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur.. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue percé d'un porche dans-œuvre central précédé par de grêles piliersSupport vertical de plan carré. de bois typiques ; baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. de cave surbaissée surmontée d'une fenêtre rect. entre deux panneaux de sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. décorés de figures féminines ; deux portes en retour d'équerre de part et d'autre, celle de g. décorative. Porche accosté de deux étroites fenêtres verticales en forme de meurtrière, surmontant deux panneaux de sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. ; celui de g. portant l'inscription : « M & Mme CAUCHIE / DECORATEURS / COURS PRIVE / D'ART APPLIQUE / PEINTURE / DESSINS / BRODERIE D'ART / APPLICATIONS DIVERSES » ; à dr. : « ATELIERS CAUCHIE / INSTALLATIONS / MODERNES / TRANSFORMATIONS / ORIGINALES D' INTE : / RIEURS ET DE FACADES / DECORATION : PEINTURE / SGRAFFITO: BRODERIE / MEUBLES : TENTURES ».
Au bel étage, deux tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. de bois donnant sur un balcon protégé par un beau garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer inséré entre deux désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. ; baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. sous petit auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. ; sgraffiteTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. central, décoré d'une figure féminine qui porte l'inscription : « PAR NOUS/ POUR NOUS ».

Rue des Francs 5, la maison Cauchie (photo 1994).

Au 3e niveau, grande baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. circulaire avec porte-fenêtre axiale précédée d'un balcon, beau garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer, baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. inscrite dans un sgraffiteTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. monumental comportant huit figures féminines, allégories des arts : en haut, à g. « la Peinture » (palette et pinceaux), à dr. « la Musique » (lyre) ; en bas, à g. : trois figures que l'on pourrait associer à « la Sculpture » (compas, statuette, marteau et ciseau), à dr. « l'Architecture » (temple), « l'Orfèvrerie » (collier), les attibruts de la 3e allégorie ne sont pas très visibles. Corniche de bois, surmontée d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. entre deux énormes désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. de pierre.
En 1906 et 1911, CAUCHIE fit ajouter une annexe derrière la maison. Intérieur en grande partie rénové.

À l'origine, mobilier conçu par CAUCHIE ; seuls la tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau., une chaise, le banc et deux armoires d'angle sont conservés. Dans la salle à manger, lambrisLe lambris est un revêtement de menuiserie, de marbre ou de stuc couvrant la partie inférieure ou l'entièreté des murs d’une pièce. à panneaux « lincrusta » ; sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. représentant des figures féminines, allégories des Arts, du Théâtre, de l'Astronomie, de l'Amour et de la Musique ou des cinq sens ; panneaux de sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. dans le couloir, sur la cheminée du bureau (dont subsiste une partie du mobilier mural) et sur le mur extérieur de l'annexe.


Classement 26.05.1975.

Sources

Archives
ACEtt./TP 17028 (1904), 1232 (1906), 926 (1911).

Ouvrages
Bruxelles monuments et sites classés, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Monuments et Sites, Bruxelles, 1994, pp. 112-113.
DESSICY, G., DIERKENS-AUBRY, F., FORNARI, B., et al., Paul Cauchie : architecte, peintre, décorateur, éd. Maison Cauchie, Bruxelles, 1994
DEMANET, M., HENNAUT, E., SCHUDEL, W., et al., Les sgraffites à Bruxelles, Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 1996 (Collection L'art dans la rue), pp. 108-110.

Périodiques
BIANCIOTTI, H., « La maison Cauchie » in La Maison d'Hier et d'Aujourd'hui, 72, 1986, pp. 2-15.

Presse
BURNET, A., « Une restauration exemplaire : la maison du peintre Cauchie », in Le Soir 18.08.87.

Arbres remarquables à proximité