Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

J.B. TILMANarchitecte1929

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 15496
voir plus

Description

Immeuble à appartements construit à l'angle de la r. des Francs en 1929 d'après les plans de l'arch. J.-B. TILMAN.

Façade en briques rouges interrompue par des bandes en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche, de cinq niveaux et sept travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sur un soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre de taille percé de six ouvertures de cave rect. grillées r. Cuypers et de six niveaux et dix travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. r. des Francs.

À la jonction des deux façades, tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. engagée de plan octogonal coiffée d'une toiture campaniforme et percée de plusieurs fenêtres rect.

Aux étages de la r. Cuypers, construits en encorbellementUne partie d'élévation est dite en encorbellement lorsqu'elle s’avance en surplomb., toutes les ouvertures, dont quelques portes-fenêtres précédées d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux., sont rect. R.d.ch. en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche ajouré de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. et de la porte d'entrée à deux battants surmontée d'une fenêtre en dessus de porteUne fenêtre est dite en dessus de porte lorsqu’elle surmonte une porte sans être directement en contact avec elle : la porte est séparée de la fenêtre par un petit pan de mur ou par un entablement ; porte et fenêtre possèdent chacune un encadrement propre. octogonale.

Même organisation r. des Francs. Les deux artères n'étant pas au même niveau, le r.d.ch de la r. Cuypers correspond au ler étage de la r. des Francs, lequel surmonte un r.d.ch. percé de neuf entrées de garage et de deux portes. Corniche de bois sous la toiture mansardée éclairée par de nombreuses lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. rect.

Sources

Archives
ACEtt/TP 3688 (1929).

Arbres remarquables à proximité