Tracée au début du XXs., cette courte artère, qui porte le nom d'un peintre anversois du XIXe s. (1840-1888), relie la r. Charles De Groux à la r. de Linthout.

Elle est bordée de chaque côté, d'un ensemble de maisons traditionnelles du début du s., aux façades en briques de deux ou trois niveaux, souvent sur caves hautes et généralement deux travées sous bâtière comme les nos 13 (1909) ou 30 (1907).

La rue compte de nombreux ensembles de maisons construites sur un schéma répétitif ou symétrique tels les nos 1 à 5 (vers 1905), 8 à 10 et 14 à 24 (toutes construites pour le même propriétaire en 1907). Par groupes de deux, leurs façades se différencient par des jeux de briques, l'utilisation de cordons-larmiers ou la décoration des fenêtres en dessus de porte. L'ensemble est interrompu par le no 12, maison semblable construite en 1908 d'après les plans de l'arch. Jean LERAT. Les immeubles nos 26 et 28, construits à la même époque sur un schéma symétrique, présentent une influence néoclassique avec leurs façades enduites, de même que les nos 15 (1908 ?) ou 17 (1909, arch. Ad. VERMEULEN).

Les angles sont occupés par des immeubles à r.d.ch. commercial, parfois à pan coupé, comme le no 21 (194 r. de Linthout), construit en 1908 (r.d.ch. totalement transformé en 1966).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

ACEtt./TP 2083, 3510 (1907), 292, 1196, 3831 (1908), 2168, 2242 (1909), 6358 (1930), 2509 (1933), 4994 (1934), 658 (1951), 2701 (1953), 209 (1957), Reg. d'entrée 1994 (1966, r. de Linthout), 3298 (1981), 3367 (1982), 3607 (1985).
A.R. 22.01.1901.
CC 25.05.1900.
STP, f°25.