Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 35892
voir plus

Description

Immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Camille Breeus, 1935. Le même architecte conçoit les immeubles voisins deux ans auparavant (voir nos55 et 57). Signature sur une plaque de céramique à gauche au rez-de-chaussée: «C. BREEUS / ARCHITECTE U.P.A.».

Élévation symétrique de quatre niveaux sous toit plat. Façade en briques jaunes, rehaussée de pierre bleue, ainsi que de céramique verte, noire et jaune. Cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., l’axiale d’entrée, percée sur toute sa hauteur d’une verrière éclairant la cage d’escalier. De part et d’autre, oriels à angle intérieur de plan cintré, percés de fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade.. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. extérieures devancées à chaque niveau par un balcon de plan à angle extérieur arrondi et parapet, se raccordant aux oriels, ceux des étages en léger décalage. Au rez-de-chaussée, entrée précédée d’un ample escalier de pierre de plan cintré, flanqué de massifs de même matériau formant jardinière. Porte à piédroits cintrés, parementés de céramique, et abritée sous un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de plan chantourné prolongeant les linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. latérales. À l’entablement, oriels reliés par un couronnement rectangulaire continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées., marqué dans l’axe par la base d’une hampe porte-drapeaux. Latéralement, murets d’attique à ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. suivant le plan des balcons. AssiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. de l’oriel et linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. saillants rainurés en pierre. Assises de balcon et appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. de fenêtre en céramique. Entrée de garage en demi-sous-sol à droite. Porte conservée, à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. à découpe géométrique et vitrage à relief. Châssis pour la plupart conservés, ceux de la verrière à divisions métalliques et verre imprimé, les autres à triples petits-bois horizontaux et mises en plomb pour les angles cintrés.
Jardinet agrémenté de bacs à plantes en briques, ceux bordant l’entrée rectangulaires, un circulaire à gauche. Clôture à piliersSupport vertical de plan carré. de briques à ressauts reliés par des grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à dessin géométrique, dont seule celle de gauche subsiste.

Deux appartements en miroir par niveau. Pièces arrière organisées en U autour d’une cour.

Sources

Archives
AVB/TP 44635 (1935).

Arbres remarquables à proximité