Vous voyez cet objet en preview en tant qu'administrateur du site.

Typologie(s)

maison d’habitation
café/brasserie/taverne

Styles

Architecture traditionnelle

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 31167
voir plus

Description

À l’angle de la rue de Rollebeek, n° 1, maison perpendiculaire de type traditionnel remontant au XVIIe siècle, comptant trois niveaux et respectivement deux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous bâtières combinées couvertes de tuiles en S.

Façades probablement de briques et de grès sous l’enduit actuel. AncresPièce métallique apparente ou noyée dans l’enduit de façade, fixée à l’extrémité d’un tirant en fer pour solidariser les murs et les planchers. Il existe des ancres purement décoratives, non reliées à des tirants. en I. Fenêtres rectangulaires sur appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillant et garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. modifiées au XIXe siècle. Un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits par façade, remplaçant peut-être des gradins, percé d’une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. cintrée à impostes et clé saillantes; vers la rue Haute, baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. posant sur un cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition., couronnée par un larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. cintré à extrémités droites; vers la rue de Rollebeek, encadrement de baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. mouluré en cavet. Corniche et rives en bois ornées de festons et d’épis, datant du tournant du XIXe au XXe siècle. Rez-de-chaussée transformé pour le commerce; panneaux publicitaires en carreaux céramiques portant l’inscription «BIERES WIELEMANS», vers 1940.

À gauche, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. annexe d’ordonnance différente conservant à gauche les traces d’un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à oreille.