De la rue Haute à la place du Grand Sablon.

Cette ancienne rue fut tracée en dehors de la première enceinte, probablement au XIVe siècle et s’appelait jadis «Oedenvaere» (XVe siècle) ou «Hoyvaert» (XVIIe siècle). Elle suit le lit d’un ancien ruisseau, le «Rollebeek», qui dévalait du Sablon vers le fossé «Heergracht» (actuelle rue des Alexiens). À l’emplacement des actuels nos 32 à 42 s’élevait le couvent des Lorraines, fondé en 1663 et supprimé en 1785.

Cette petite rue courbe, qui monte en se rétrécissant vers la place du Grand Sablon, a été aménagée en piétonnier. D’aspect assez hétérogène, elle présente principalement des façades néoclassiques de la première moitié du XIXe siècle, en général des noyaux anciens transformés révélés par leurs ancres et leur ordonnance, tels les nos 21, 23 (1850, ancien façade-pignon baroque), 29, 33 (1840), 46 et 48. D’autres ont été exhaussées d’un demi-étage, comme les nos11, 19 et 31. La rue conserve aussi quelques façades-pignons. De vastes maisons plurifamiliales ont été construites au tournant du siècle, comme les nos41-43 (1895). Les devantures, de type varié, s’échelonnent du XVIIIe au début du XXe siècle, comme aux nos11, 28 et 38-42. Petite fontaine en bronze avec la statuette «Carnaval» par J. De Decker, inaugurée en 1982.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 20493 (1850), 20496 (1840), 20500 (1895).