Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

H. RIECK1880

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 32791
voir plus

Description

Ensemble de quatre habitations bourgeoises d’inspiration néoclassique, construit en 1880 sur les plans de l’architecte H. Rieck par «Billen et Consorts».

Façades enduites et peintes, à corps simple, présentant la même ordonnance de baies rectangulaires identiquement répétée, avec des décors différents; caves hautes, trois niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. chacune, sous bâtièreToit à deux versants. de tuiles. Rez-de-chaussée originellement à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. ou à bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. plats, conservé aux nos 207 et 211. Aux étages, éléments stuqués tels que pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau., filets, impostesUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. en cordons, bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. plats, pseudo-frontons et larmiersMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche.; appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillants, continus ou non; au bel étage, balcon axial en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Terminaison classique. Au n° 205, rez-de-chaussée transformé pour le commerce; au n° 209, subdivisé en trois registresAlignement horizontal de baies sur un pignon.; au n° 207, joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. de cave aménagés en porte de garage.

Sources

Archives
AVB/TP 25201, 25200, 25203 et 25197 (1880).