Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Ernest CHAINEUXarchitecte1912

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 35743
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style éclectique, signée et millésimée au rez-de-chaussée «ernest. / Chaineux. / 1912 architecte.». Elle fut primée à un concours de façades organisé par la Commune pour les maisons érigées sur les terrains communaux vendus en 1911-1912.

Elle se situe au sein d’une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles de même époque, allant du no68 au no86.

Façade en briques rouges, rehaussée de pierre blanche et de pierre bleue. Élévation symétrique de trois niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. des premier et dernier niveaux à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle., celles des étages à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie., cintrée au second. Porche d’entrée dans-œuvre. Au premier étage, bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en colonnette à consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. et meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. d’imposte multiples; toit bombé portant l’appui cintré de la fenêtre supérieure. Étroites fenêtres latérales. Au second, fenêtre centrale à double imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à colonnette. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. à corniche à consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. de bois sur culots de pierre. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. du rez-de-chaussée à grille Beaux-Arts en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Porte conservée, à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’imposte circulaire. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d’origine modifiés; fenêtre axiale du second à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de bois à vitrail.

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).
AVB/TP Laeken PV Reg. 133 (21.03.1912).