Coudée, la rue Thys-Vanham relie le carrefour formé par les rues Steyls, Fransman et Jan Bollen à la rue Léopold Ier. Elle croise sur son parcours la rue Jacobs-Fontaine, avec laquelle elle dessine un parvis triangulaire pour l’École primaire Steyls (voir no21), puis la rue Breesch.

Décrétée en ou peu avant 1900, l’artère est baptisée par arrêté du Collège de Laeken du 21.03.1904, en l’honneur de Jean Thys-Vanham, qui fut conseiller communal et membre de la Société Philharmonique de Laeken.

La rue est essentiellement bâtie de maison de styles néoclassique ou éclectique, conçues entre 1904 et la Première Guerre mondiale, souvent en ensembles. Dans l’entre-deux-guerres, les parcelles restées vierges, principalement dans la seconde moitié de la rue, se bâtissent de maisons et immeubles de rapport de style éclectique tardif ou d’inspiration Art Déco.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

AVB/AR rues, boite 54-63, cote 60, n°6 (23.03.1904).


Ouvrages

VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.

VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laeken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 1791.


Cartes / plans

STERCKX, Commune de Laeken, Résidence Royale. Plan général des voies publiques existantes et à créer, 01.10.1900 (AVB/TP 53097).


Sites internet
www.bruciel.brussels.