Typologie(s)

chapelle

Intervenant(s)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37736
voir plus

Description

Accolée au mur de clôture du Domaine royal, petite chapelle en maçonnerie érigée à l’initiative de l’archiduchesse Isabelle, à l’occasion d’un pèlerinage qu’elle réalisa à Laeken en 1623.

Il s’agit de la dernière conservée d’une série de petits oratoires construits le long de la route qui menait de Bruxelles au village de Laeken, pour l’archiduchesse, qui portait une dévotion particulière à Notre-Dame de Laeken et se rendait fréquemment à la chapelle Sainte-Anne. Les édiculesAmortissement imitant une petite construction d'inspiration classique. étaient ornés de représentations figurant les scènes de la Passion ou, comme celle de la rue Mellery, des épisodes de la vie de la Vierge. La chapelle a fait l’objet d’une restauration dans la première moitié du XXe siècle.

Petite construction peu profonde à façade enduite. Elle se compose d’un soubassement, d’un niveau percé d’une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillant, couronnement cintré et encadrement mouluré interrompant un cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition., ainsi que d’une toiture en bâtièreToit à deux versants. ménageant un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. nu. BaieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. close d’une grille en treillis.

Sources

Ouvrages
GUILLAUME, A., MEGANCK, M., Atlas du sous-sol archéologique de la région de Bruxelles. 24. Laeken, Direction des Monuments et des Sites – Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles, 2012, pp. 58-59, 63.

Arbres remarquables à proximité