Située à cheval sur les territoires de Jette et de Laeken, la rue Gustave Gilson relie le carrefour des avenues du Sacré-Cœur et Ernest Masoin à la rue Ernest Salu. Seule son extrémité (nos170 à 190 et 147 à 167) se situe sur Laeken.

Ouverte vers 1915 sur Jette, la rue fut redressée et prolongée au-delà de la rue Théophile De Baisieux en vertu de l’arrêté royal du 30.01.1921, avant d’être prolongée sur le territoire de la Ville de Bruxelles vers 1929 suivant un plan dressé en 1927 par l’ingénieur-directeur des Travaux Pierre J. Gillet. C’est par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 05.12.1930 que fut validée sa dénomination, rendant hommage à un zoologiste (1859-1944) qui fut directeur de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique et brièvement conseiller communal à Jette en 1903-1904.

La portion bruxelloise de la rue se compose de maisons et immeubles à appartements des années 1930 ou 1950-1960, les premiers souvent d’inspiration Art Déco, les autres de tendance moderniste. Citons notamment le no186, à fenêtres en bandeau et colonnettes recouvertes de céramique noire (architecte A. Frix, 1936).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 20-24, cote 22, no30 (05.12.1930).
AVB/TP 65437 (1927-1928).

Ouvrages
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 927.