Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

id

Urban : 36540
voir plus

Description

Situé à hauteur de l’avenue de Vilvorde, dans la zone centrale des installations ferroviaires de Schaerbeek-Formation, Bâtiment à Usage Divers, de style éclectique, conçu vers 1910 pour abriter divers services administratifs de la SNCB (la direction, les services pour les conducteurs, des couchettes, un réfectoire, etc.).

Le B.U.D. a été conçu dans la foulée des importants travaux d’infrastructure projetés puis réalisés alors que Schaerbeek Formation devient l’une des plaque tournante du trafic de marchandises. Il présente une typologie industrielle à l’architecture typique du début du XXe siècle, très fonctionnelle.

Long bâtiment de plan rectangulaire de trois niveaux comptant 134,5 mètres de long sur 13 mètres de large, les deux étages en léger retrait. Prolongé par un bâtiment annexe d’un niveau, également sous toiture plate.
Façades en briques rouges sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue, rayées de bandes de briques émaillées de ton beige clair. Façades percées de six entrées et de baies à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. jumelées par deux ou trois. Toiture plate ceinturée par une corniche moulurée débordante entièrement réalisée en béton fin coulé sur place. Menuiserie d’origine partiellement conservée (châssis à petits-bois).

Intérieur. Planchers supportés par une double rangée de colonnes métalliques rondes (chapiteaux ornés) de 20 cm de diamètre, placées tous les 5 mètres d’axe en axe. La structure à colonnes permet de dégager de larges espaces avec un minimum d’encombrement au sol et assurant une certaine flexibilité quant aux changements d’aménagements intérieurs.
Au deuxième étage, toiture plate supportée par deux séries de colonnes en béton. A servi de dortoir pour les troupes de garde, durant la guerre mais aussi après la Libération (Les Cahiers de la Fonderie, 24, p. 66).

Sources

Ouvrages
Aries-Group, Inventaire réalisé dans le cadre de l’étude d’incidences sur l’environnement demandé par la SNCB dans le cadre de la construction d’un terminal TGV à Schaerbeek, 1996 (relevé du patrimoine immobilier).

Périodiques
Van Heesvelde, P., «Grandeur et décadence d’une géante. La gare de Schaerbeek», Les Cahiers de la Fonderie, 24, 1998, pp. 61-67.

Arbres remarquables à proximité