Située sur le territoire de Bruxelles, cette rue pentue relie l'angle formé par l'avenue du Général de Gaulle et la rue du Monastère à l'avenue Louise.

Compris entre la chaussée de Vleurgat, l'abbaye de La Cambre, les étangs d'Ixelles et l'avenue Louise, le quartier des Étangs, dont la rue de l'Aurore fait partie intégrante, est remarquablement cohérent. Ce quartier est situé sur des terres ayant appartenu autrefois à l'abbaye de La Cambre et vendus comme biens nationaux à la Révolution. Ces terrains sont, après quelques péripéties, acquis par la Société immobilière de Belgique, par l'intermédiaire de sa filiale, la Société de l'Avenue Louise. C'est elle qui réalisa les rues projetées. Un plan conservé aux Archives de la Ville de Bruxelles, vers 1875, montre les possessions de cette société, déjà divisées en parcelles prêtes à la vente.

Son tracé est ratifié par l'arrêté royal du 22.08.1873, qui autorise la création de rues vers l'avenue Louise et l'expropriation pour cause d'utilité publique des étangs et de leurs dépendances. La rue reçoit son nom actuel en séance du Conseil communal du 23.11.1879.

À l'exception des angles, reconstruits après la Seconde Guerre mondiale (no 2 : vaste immeuble à appartements, architecte Georges Ricquier, 1956, remplaçant un hôtel de maître, architecte Adrien Blomme, 1908-1909), du no 18-20 (1969) et de deux écoles communales du côté impair (no 23-29, de style postmoderne, 1977, Architectes et Urbanistes Associés, Robert Courtois ; voir no 35), la rue est essentiellement constituée de maisons mitoyennes, formant une physionomie cohérente entre style éclectique polychrome et style Beaux-Arts. À noter que les entrepreneurs Leblicq, qui habitent cette rue, jouent un grand rôle dans sa construction en y édifiant plus d'une dizaine de maisons.
À partir du no 32, la plupart des maisons sont sur parcelle traversante avec l'allée du Cloître, où des remises, des écuries ou des garages sont érigés en dépendances, parfois reliées directement par des niveaux de caves aux habitations, rue de l'Aurore.

Par ailleurs, la rue de l'Aurore est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et les rues adjacentes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 2 : 5296 (1908-1909), 70898 (1956) ; 18-20 : 92848 (1969) ; 23-29 : 87657 (1977).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, II, 1879, p. 919.

Ouvrages
ARON, J., BURNIAT, P., PUTTEMANS, P., Guide d'Architecture Moderne, Bruxelles et environs, 1890-1990, Hatier, Bruxelles, 1990, p. 104.
DUQUENNE, X., Le bois de la Cambre, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 1989, pp. 85-86.