Typologie(s)

maison d’habitation
dépendances

Intervenant(s)

Edmond PARMENTIERentrepreneur1906

Statut juridique

Classé depuis le 17 décembre 1981

Styles

Éclectisme d'inspiration pittoresque

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Recherches et rédaction

2006

id

Urban : 22484
voir plus

Description

Conçue en 1906 pour l'entrepreneur Edmond Parmentier, en style cottage, petite maison de briques peintes à faux colombage, d'un niveau sous toiture à versants. Divers volumes en saillie confèrent une animation pittoresque au bâtiment: une remise sous appentisToit à un seul versant. à l'ouest, deux petits avant-corps en façade arrière (dont un à angles arrondis), une tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. sous toit pointu au faîte du toit, un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. à élégants aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. en façade principale. La toiture est asymétrique (à croupettePetite croupe ou croupette. Petit versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupe, la croupette ne descend pas aussi bas que les pans principaux. à l'ouest et à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux. à l'est) et marquée par des lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. sous bâtièreToit à deux versants.. Les fenêtres à croisillons, et parfois à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de bois, ne sont plus d'origine.

Une carte postale montre le bâtiment peu après sa construction (collection Dexia banque, cachet de la poste de 1911). À l'époque, du chaume revêtait tous les toits, accentuant ainsi le caractère rustique de la construction. L'auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de la façade principale s'étendait sur quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., dont seules deux subsistent encore aujourd'hui. Les boiseries du faux colombage étaient peintes d'une couleur plus claire que l'actuelle.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 369 (1906).

Arbres remarquables à proximité