Typologie(s)

immeuble de bureaux

Intervenant(s)

Adolphe STAATJEarchitecte1956

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 36257
voir plus

Description

Immeuble moderniste conçu par l’architecte Adolphe Staatje pour la firme Ackermans en 1956.

Historique

Fondée en 1825, la firme Ackermans, spécialisée en matériaux de construction, était jadis implantée au quai de Willebroeck, non loin de la Ferme des Boues. Dès avant 1899, la firme est propriétaire d’un terrain situé dans l’îlot entre les rues Van Meyel et Picard, qui accueillait anciennement l’abattoir de Molenbeek. Elle y est renseignée dans les Almanachs à partir de 1907. Avant 1929, la société érige des hangars en face de ses bâtiments, le long du quai des matériaux. Avant 1951, Ackermans s’étend à un bâtiment voisin, une ancienne halle de l’American Petroleum Company (voir no23). En 1956, l’une des constructions côté quai est remplacée par le bâtiment administratif d’Adolphe Staatje. Le long hangar subsistant au nord de ce dernier remonte vraisemblablement au début du XXe siècle.

Description

Bâtiment de plan rectangulaire, de deux niveaux sous toit plat. Façades en béton bouchardé, marquées par deux hauts bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. de minces briques rouges et rehaussées de pierre bleue. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en béton lavé. Côté quai, rez-de-chaussée largement éclairé par des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. garnies de briques de verre. Trois portes en façade sud, une entrée axiale sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de bois en appentis sur aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. côté quai. Étage en léger surplombSaillie portant une partie haute en avant d’une partie basse. côté quai, percé d’une longue baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie., sous corniche continue et haute baie d’imposte en briques de verre. Côté avenue, entrée axiale sous long auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. plat et précédée d’un emmarchement. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée.

Sources

Archives
AVB/TP 17184 (1899), 36482 (1929), 68859 (1956).

Ouvrages
VANDERHULST, G., Relevé de l’état physique et de la valeur patrimoniale d’immeubles situés sur le site de Tour & Taxis et ses alentours – Rapport, mars 2011, pp. 52-54.

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie
, «Port (avenue du)», 1907.



Arbres remarquables à proximité