Typologie(s)

maison d’habitation
maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

2006-2008

id

Urban : 17954
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons, celle d'angle de rapport, conçues en 1895.

Élévations en briques rouges, rehaussées d'éléments aujourd'hui peints en blanc. Travées principalesTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. comprises entre des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. aux étages.

Au no 44 rue du Taciturne, élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. sous toit mansardé. Porte sous oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale.. Porte-fenêtre à l'étage, devancée d'un balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Deux lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres., la principale à pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne., l'autre sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.

Aux nos 46 rue du Taciturne et 67 rue Stevin, maison de trois niveaux à rez-de-chaussée conçu dès l'origine pour abriter une boulangerie. Deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de part et d'autre de l'angle, la principale percée d'une vitrine et devancée d'un balcon au premier étage, l'autre percée de la porte du commerce ou de l'entrée privée. Une troisième travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. est percée vers la rue du Taciturne. De ce côté, la maison est séparée par une petite cour avec grille à front de rue, d'une annexe de deux niveaux, dotée ultérieurement d'un niveau supplémentaire. Celle-ci abritait l'atelier de boulangerie, avec un four à pain dans la pièce avant. Corniche de la maison modifiée. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée aux étages.

Sources

Archives
AVB/TP 22701 (1895).