Typologie(s)

hôpital/clinique

Intervenant(s)

Victor RUBBERSarchitecte1932

Styles

Éclectisme tardif

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2018

id

Urban : 38556
voir plus

Description

Implanté dans la partie nord de l’hôpital Brugmann (voir lettre R sur le plan du site), pavillonLe toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon. de style éclectique conçu en 1932 par l’architecte Victor Rubbers pour abriter la Fondation Yvonne Boël, créée l’année précédente pour soutenir les recherches sur le cancer.

Il s’agit d’une construction sans étage de plan rectangulaire, sur cave, marquée par un léger élargissement à l’arrière. Le portail d’entrée est percé au petit côté sud-ouest. Les murs de briques rouges sont striés de chaînes de briques blanches, matériau aussi mis en œuvre pour l’encadrement des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.. La pierre blanche est utilisée pour les appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. de fenêtre, sur le décrochement des deux pignonsPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc., ainsi qu’au portail. Là, deux couples de hiboux juchés sur un pilastreÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau., portent un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. à pans coupésPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment. et surmonté d’une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’imposte. Au-dessus du portail, une tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. de pierre porte l’inscription «FONDATION / YVONNE BOEL». La façade latérale gauche, percée de deux petits joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. de WC, aligne cinq larges fenêtres; celle de droite en aligne quatre, suivies d’un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. La façade arrière se distingue par une très large fenêtre centrale entre deux autres du type des premières. Le toit est plat derrière des corniches de bois. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. tous remplacés.

À l’intérieur, un couloir longitudinal central dessert des bureaux et de petits laboratoires avant d’aboutir, dans l’excroissance, au laboratoire principal doté, à droite, de petits locaux techniques.

Sources

Archives
AVB/TP 40866 (1932).