Cette place rectangulaire a été aménagée après la démolition de l’ancien hospice Pacheco en 1890.

Elle était délimitée à l’époque par la rue aux Laines à l’ouest et par l’ancien rue du Feu d’Artifice au nord. L’hospice, le deuxième de la fondation Pacheco, avait été construit en 1829-1835 sur les plans de l’architecte H.L.F. Partoes, et sera remplacé en 1889 par celui du Grand Béguinage (voir rue du Grand Hospice, nos 5-7). Il a alors été détruit afin d’ouvrir une perspective depuis le boulevard de Waterloo vers le Palais de Justice.

La place porte le nom de l’orfèvre bruxellois Jean Jacobs (1575-1650), fondateur d’un collège pour étudiants brabançons à l’Université de Bologne (voir le cartouche commémoratif sur la façade du n° 17). La partie centrale de la place a été aménagée en square en 1894 sur les plans de l’architecte de la ville Pierre-Victor Jamaer. Le jardin public a été réaménagé en 1986 : planté d’arbres, cerné de belles grilles en fer forgé et de réverbères inspirés de la ferronnerie de style néo-Renaissance flamande. À l’ouest, jusqu’il y a peu, une fontaine d’eau potable en fonte à motif végétal sur un socle en pierre bleue.

Place dominée à l’ouest par l’imposante silhouette du Palais de Justice, bordée au sud d’une suite monumentale de maisons de maître de style éclectique ou Art nouveau du début du XXe siècle. Sur le côté nord, ancien tronçon de la rue du Feu d’Artifice aménagé en 1830 et bordé alors d’une enfilade d’immeubles néoclassiques qui ont fait place à un immeuble de bureaux.

Monument de Smet de Naeyer.
Œuvre de l’architecte J. Van Neck et du sculpteur Ch. Samuel inaugurée en 1912, ce mémorial a été érigé en l’honneur des victimes du naufrage du premier navire-école en 1906 : deux statues de marbre, allégories d’un jeune homme et d’une femme, se dressent sur un socle en pierre blanche orné d’une représentation symbolique du naufrage.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 32295 (1893), 2982-2984 (1894-1896).
AVB/AA 1894, rep. 3397 et 3406.
A.G.R., Administration des Beaux-Arts, remise 1957, dossier 430.

Périodiques
L’Émulation, 1913, pl. 42.