Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Adrien BLOMMEarchitecte1928

Styles

Traditionnalisme
Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2011-2013

id

Urban : 21586
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue Émile Duray, maison bourgeoise de style traditionaliste d'inspiration Renaissance flamande, architecte Adrien Blomme, 1928.

Elle est actuellement occupée par l'ambassade de Thaïlande.

Elle fait partie d'un clos résidentiel construit entre 1928 et 1931 selon le plan de lotissement et les prescriptions urbanistiques de l'architecte Adrien Blomme (voir notice de rue).

La maison est presque similaire au n°2 qui lui fait face. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de trois niveaux. Angles harpés. Fenêtres rectangulaires, certaines jumelées par deux ou trois. Haute toiture mansardée dont le brisis est percé de plusieurs lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. en briques sous toiture à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux. (épis de faîtage). Nombreuses ancresPièce métallique apparente ou noyée dans l’enduit de façade, fixée à l’extrémité d’un tirant en fer pour solidariser les murs et les planchers. Il existe des ancres purement décoratives, non reliées à des tirants.. Corniche largement débordante. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. partiellement conservée.

Vers l'avenue Émile Duray, façade marquée à hauteur du premier étage d'une logette large de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sur deux arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaissés et sous toit en appentisToit à un seul versant.. À droite, oriel percé au premier d'une loggiaPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. se développant jusqu'à hauteur de la toiture. Deux portes de garages situés en sous-sol. Façade précédée d'un jardinet privatif conservant ses grilles d'origine.
Façade vers l'accès au square marquée dans l'axe par un oriel sur assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. et consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. à ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général., montant du premier étage jusqu'en toiture à hauteur de laquelle il prend la forme d'un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits s'achevant en volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc.. Au rez-de-chaussée, porte d'entrée et fenêtre grillée à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle..
Façade arrière accolée d'une annexe de deux niveaux, le premier en avancée sous toit en appentisToit à un seul versant. (porte de service); jardinet.

Intérieur
Depuis l'entrée, couloir distribuant notamment un vaste hall de plan polygonal situé au cœur de la maison et donnant sur la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. principale (contre le mitoyen), doublée d'un escalier distribuant les pièces dites «de services» situées en façade arrière.

Sources

Archives
ACI/Urb. 294-1.

Arbres remarquables à proximité