Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Adrien BLOMMEarchitecte1927

Styles

Modernisme
Art Déco

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2011-2013

id

Urban : 21568
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue de la Folle Chanson, immeuble à appartements de style moderniste teinté d'Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçu pour la Compagnie Générale d'Entreprise Immobilière (COGENI), architecte Adrien Blomme, 1927.

Sobre élévation de neuf niveaux sous toiture plate, les deux derniers en retraits successifs. Une large travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle relie les deux façades de l'immeuble, l'une comptant six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. (côté avenue É. Duray), la seconde en comptant huit (côté avenue de la Folle Chanson). Rez-de-chaussée en pierre bleue, les étages couverts d'un enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. blanc très ponctuellement rehaussés de pierre bleue. Huitième étage souligné d'un épais bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. à rebords, muni d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. clôturant la terrasse de l'étage-attique.
Au rez-de-chaussée, entrée principale occupant toute la largeur de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle (encadrement à multiples rebords). Accès aux garages en façades latérales. Entrées de service avenue de la Folle Chanson.
Vers les avenues, travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales percées, aux étages, de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. pratiquement carrées munies d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.; les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. des travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. qui flanquent la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle prennent la forme, aux quatrième, cinquième et sixième étages, de loggiasPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. fermées d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... (fer forgé). Les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiales sont quant à elles traitées en retrait sur les cinq premiers étages. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle ajourée de tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. en léger retrait.
Châssis noirs en acier d'origine; portes de garage et entrée de service en bois.

Façade précédée d'une zone de non-bâtisse clôturée de murets en pierre dans lesquels s'insèrent des ferronneriesÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., d'origine.

Intérieur
Hall d'entrée spacieux donnant sur un couloir aux murs garnis de lambrisLe lambris est un revêtement de menuiserie, de marbre ou de stuc couvrant la partie inférieure ou l'entièreté des murs d’une pièce. de marbre rose veiné; donne également accès à la loge du concierge. Au bout du couloir, petit escalier menant à une porte en aluminium doré (non d'origine) donnant accès au hall accueillant la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. (main courante en acier décorée d'un motif floral) et les ascenseurs. Ascenseurs de service donnant sur les balcons en façade arrière. Quatorze appartements spacieux (deux par étage).

Sources

Archives
ACI/Urb. 113-62-64-66.

Ouvrages
BURNIAT, P., PUTTEMANS, et al., L'Architecture moderne à Bruxelles, guide, éd. De l'octogone, Bruxelles–Louvain-la-Neuve, 2000, p. 215.
BLOMME, F., À la rencontre d'Adrien Blomme 1878-1940. Sa vie, son œuvre racontées par Françoise Blomme, Centre International pour la ville, l'Architecture et le Paysage, Bruxelles, 2004.
VAN DIJK, P., Appartementsgebouwen uit het Interbellum in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest. Onuitgegeven studie in opdracht van de Koninklijke Commissie voor Monumenten en Landschappen, Bruxelles, 2004.
VAN DIJK, P., Immeubles à appartements de l'entre-deux-guerres, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2006 (Bruxelles, Ville d'Art et d'Histoire, 43), p. 40.