Portion de l'ancien boulevard de Grande Ceinture, puis boulevard Militaire, le boulevard Brand Whitlock relie le square Montgomery au boulevard Reyers. Son tracé est décrété par l'arrêté royal du 06.05.1899.

Ses travaux d'aménagement, réalisés aux frais de l'État, commencent en 1900. La voie est ouverte en 1906. Le boulevard porte le nom d'un ambassadeur des États-Unis qui aida la population belge durant la Grande Guerre.
 
Seul le premier tronçon, partant du square Montgomery, se situe sur le territoire de la commune de Woluwe-Saint-Pierre. Les prescriptions urbanistiques, à l'instar de celles de l'avenue de Tervueren, imposaient une zone de recul de 9 m 50, avec des jardinets légèrement pentus, clôturés par des grilles aujourd'hui disparues. Les trottoirs sont plantés d'un alignement de platanes.

Le côté pair est bâti d'hôtels de maître, la plupart des années 1910. Leurs commanditaires, principalement des aristocrates, optent tout naturellement pour l'esthétique Beaux-Arts. Ces riches constructions de trois niveaux, implantées sur des parcelles traversant l'îlot, présentaient anciennement des dépendances aux façades modestes s'alignant à front de la rue du Duc. Deux hôtels de maître de 1911 et 1912 (architecte G. J. L'Ancre) ainsi qu'un immeuble d'angle de 1913 (architecte Franz D'Ours) ont aujourd'hui disparu au profit d'un immeuble à appartements hors-échelle (no 8-10).

Le côté impair, bâti tardivement, est occupé par un monumental ensemble de trois immeubles à appartements d'esthétique moderniste, dessiné par l'architecte Jean-Florian Collin en 1954 et 1957 pour la société Etrimo Classes moyennes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/SPC. Cartes postales 293, 294.

ACWSP/Urb. 1, 3, : 140 (1954), 136 (1957), 135 (1957) ; 8-10 : 58 (1911), 85 (1912), 156 (1913), 276 (1965).