L'avenue des Sitelles se confond historiquement avec la rue Konkel. Elle en a en effet constitué une portion avant de devenir une artère distincte en acquérant son toponyme propre.

Comme pour la rue Konkel, son tracé correspond à l'ancien chemin qui figure sur la carte de Van Weerden de 1659 (FALKENBACK, P., 1992, p.85), désigné comme«weg van St Peeters Woluwe naar Stockel».

Reliée actuellement à la rue Konkel par un chemin piéton, l'avenue des Sitelles débouche sur la rue Édouard Gersis en coupant l'avenue Grandchamp.

En 2002, un lotissement constitué de maisons jumelées et de villas isolées est greffé au nord de l'avenue, à laquelle il est relié par un réseau de voies nouvelles également dénommé avenue des Sitelles.

Les deux premières maisons de l'artère sont des villas mitoyennes, l'une de 1927 (voir n°11), l'autre de 1931, au n°13. En retrait de la voirie, ces deux habitations d'inspiration cottage sont caractéristiques de l'architecture de villégiature qui se développe à Woluwe-Saint-Pierre, particulièrement sur l'avenue Grandchamp, dans la première moitié du XXesiècle.

Il faut attendre 1959 pour qu'une troisième maison s'élève le long de l'avenue. Des constructions apparaissent ensuite sporadiquement entre 1960 et 1990, soit groupées par deux ou trois et de type bel-étage, soit isolées. Comme c'est en général le cas dans les zones résidentielles de la commune, elles sont implantées derrière une zone de recul.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 13: 49 (1931).

Ouvrages
FALKENBACK, P., Historique de Woluwe-Saint-Pierre, Administration communale de Woluwe-Saint-Pierre, 1992, p.85.