Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

WALCKIERSarchitecte1906

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Lambert (Apeb - 2010-2012)

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 21164
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style éclectique, signée et millésimée au premier étage «WALCKIERS / ARCH. 1906». L'architecte est également l'auteur de l'immeuble voisin (voir no46-48).

Elle clôture une enfilade particulièrement cohérente d'immeubles de style éclectique débutant au no4.

Bâtiment à trois façades et trois niveaux, sous toiture en bâtièreToit à deux versants. à croupettePetite croupe ou croupette. Petit versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupe, la croupette ne descend pas aussi bas que les pans principaux.. Rez-de-chaussée de faible hauteur, en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. rose, rehaussé de pierre bleue. Étages en briques rouges, rehaussés de pierre blanche. Vers l'avenue, élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé.; travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. à double ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général., coiffée d'un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc.. Logette enduite de plan trapézoïdal, sous terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. devançant une large baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale.. Pignon à gradinsPignon dont les rampants sont étagés en escalier, à la manière de gradins. et pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal. à 45degrés, percé d'un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à fermette apparente. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. harpés. Entrée de garage aménagée en 1936; porte piétonne vraisemblablement remplacée à cette occasion. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. conservés.

Façade latérale marquée par un avant-corps et par le prolongement des cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. de la façade avant, qui encadrent le bas des fenêtres.

Sources

Archives
ACWSL/Urb. 5247 (1936).

Arbres remarquables à proximité